Plateforme Learning café

pdf

presentation learning café

Learning café

Une plateforme innovante d’apprentissage adapté et collaboratif, dédiée à la création et au développement des TPE/PME avec :

 

 Un média prédominant :

la vidéo

 

   Une préoccupation

permanente :

le développement durable

 

  Un potentiel fort :

l’international


Contexte et enjeux

La formation est initialement une activité traditionnelle. En intégrant les nouvelles technologies, la formation ne cesse d’évoluer vers un apprentissage en ligne. Pourtant, une part importante d’acteurs du monde artisanal la délaisse principalement par manque d’adaptation à leurs besoins. Ce public n’est pas toujours à l’aise avec les outils informatiques ni même avec des documents rédigés. L’enjeu est donc de s’adresser à une population, y compris de publics en difficulté, dont les besoins en formation sont grands et les outils souvent inadaptés.

Description du projet innovant

Le projet innovant Learning café propose de nouveaux modes d’apprentissage aux TPE/PME dans le secteur artisanal.

La plateforme technologique s’adresse à la fois aux dirigeants d’entreprises artisanales (créateurs et développeurs d’entreprises) mais aussi à leurs collaborateurs. Les formations sont extrêmement pragmatiques et opérationnelles. Elles ressemblent plus à des modes opératoires (comment faire ceci ou cela), à du partage d’expériences (témoignages) ou sont réalisées sous des formats de jeux sérieux multi utilisateurs. Les parcours sont individualisés et adaptés à chaque apprenant (scénarisation dynamique).

Le média prédominant utilisé est la vidéo (vidéo, hyper vidéo, annotation vidéo) mais également les interfaces sketchées (croquis simplifiés favorisant la compréhension d’un mécanisme). Les laboratoires de recherche publique, partenaires de ce dossier, détiennent des expertises et conduisent des recherches dans ces domaines. Le format visuel/oral est favorisé car plus ludique et mieux adapté aux usages du public concerné. Les vidéos proviennent de sources multiples, des réalisations pédagogiques d’experts, des vidéos existantes issues de bases de vidéos (type AFPA, conservatoire des gestes techniques, etc.), des vidéos captées sur internet, des témoignages réalisés par les utilisateurs eux-mêmes.

 

Développement durable

Le développement durable est une préoccupation forte du projet. Sous l’angle environnemental puisque le e-learning évite des déplacements (région et international), mais c’est également l’aspect sociétal qui est en valeur. La plateforme doit faciliter :

• La reconversion et l’accès à la création d’entreprise de publics en difficulté face aux modes d’apprentissage actuels. Création d’entreprise ou d’activité artisanale pour tous.

• L’accès pour les dirigeants à des formations adaptées en fonction de leurs besoins et du stade de développement de leur entreprise. Accompagnement des dirigeants dans la croissance de leur entreprise.

• La formation des salariés selon leurs usages pour les rendre acteurs dans l’entreprise. Valorisation des équipes.

• L’aspect collectif (jeux multiutilisateurs) et communautaire (lieu d’échange de pratiques) est valorisé. Transmission des savoirs et savoir faire. Le projet Learning café est une plateforme de mix formation orientée vers l’individualisation et la modularité des parcours de formation en fonction du profil et des besoins de l’apprenant. L’accessibilité est facilitée par l’usage de la vidéo et des interfaces sketchées. Les échanges de pratiques renforcent l’esprit collaboratif et communautaire du dispositif.

 

 

 

 

 

Intérêt pour les territoires, l’emploi et le développement international

• Développer et enrichir les compétences des collaborateurs sur l’ensemble des territoires où la plateforme sera déployée.
• Renforcer le reclassement, la reconversion vers la création d’entreprises artisanales. Accompagner les dirigeants et leurs collaborateurs dans les étapes cruciales du développement de leurs entreprises.
• Rompre l’isolement des dirigeants et renforcer l’esprit communautaire pour dynamiser la filière.
• Exporter le savoir faire français à l’international.

 

Ce projet permet la création de 10 emplois. Il soutient la création d’activité (je crée ma propre activité pour mon propre emploi), la création d’entreprise et de manière générale les PME. Il soutient l’emploi et l’efficacité des entreprises en France et à l’étranger.

Un premier succès       les trophées du e-learning

cmafor

Le développement d’un premier projet innovant CMAFor e-learning avec le soutien de l’Oséo innovation et en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Indre et Loire, comme site pilote, a été mené en 2009. CMAFor est le premier portail national de formation des créateurs et jeunes chefs d’entreprises artisanales.

 

CMAFor a reçu le premier prix aux Trophées de eLearning-Infos 2012, dans la catégorie "Implémentation d'une plateforme e-Learning".

Qualité du consortium

Le consortium comprend : 2 organismes de formation complémentaires, OMENDO, porteur du projet - compétence en e-learning et ingénierie pédagogique et l’Institut National de la Boulangerie Pâtisserie, acteur majeur du secteur de la boulangerie pâtisserie (1er centre européen de documentation) qui dispense ses formations techniques dans le monde entier. La société Xsalto, spécialiste du développement informatique. Des sociétés dans des secteurs porteurs et axés développement durable : Maison et services, services à la personne, La Talemelerie, boulangerie artisanale haut de gamme. Le LIASD, Laboratoire d’Informatique Avancée de Saint Denis, spécialiste de l’image et de la formation individualisée et le LIRIS, Laboratoire d'InfoRmatique en Image et Systèmes d'information, équipe SILEX, spécialiste de l’interface homme machine et du média vidéo, notamment dans l’apprentissage. Les pôles de compétitivité Cap Digital et Imaginove. Le projet bénéficie du soutien de l'Etat, des Conseils Régionaux de Haute Normandie, d’Ile de France, des Pays de la Loire, du Conseil Général du Rhône, de la Ville de Grenoble et de l’Oséo au travers du FUI 15.

partenaires

Conclusion

L’innovation comme la R&D touche très peu les PME. L’image de l’artisanat est plus associée à la tradition qu’à l’innovation. Or sans renier le premier qualificatif, de nombreux dirigeants d’entreprises artisanales revendiquent également le second et considèrent leurs entreprises comme des "laboratoires d’idées et de pratiques nouvelles" dans lesquels ils cherchent constamment à être créatifs. Le dynamisme des entreprises artisanales a longtemps été occulté du fait des modes d’investigation utilisés dans les études sur l’innovation. Les enquêtes se sont majoritairement cantonnées à mesurer l’innovation technologique dans les grandes entreprises avec des indicateurs quantitatifs limités aux activités de R&D : budget consacré à la recherche, effectifs affectés à la R&D, nombre de brevets déposés, etc. Ce type d’approche exclut de facto les PME des études. C’est pourquoi les dirigeants des entreprises présentes dans Learning café se mobilisent pour démontrer que les PME peuvent aussi innover au niveau et au service de leur filière.

 

 

Haut de page